la sophrologie et l'addiction

L'intérêt de la sophrologie dans l'arrêt des addictions

                        

 La sophrologie est particulièrement indiquée pour les personnes désireuses de se détacher d’une toxicomanie, que ce soit le tabac,l’alcoolisme, l'abus de médicaments ou les drogues …..

- L'être humain petit à petit construit son autonomie qui  repose sur sa capacité de chacun à faire des choix, à assimiler ses propres décisions, à se sentir responsable de ses actes et à se positionner par rapport à l'ordre social. Ce processus d'évolution est entravé parfois par des facteurs émotionnels et éducatifs.
- A l'inverse, la dépendance est une manière d'exprimer unmalaise intérieur, elle implique un retour vers ce qui détruit. C'est l'envahissement de la conscience et du quotidien, par un seul objet deplaisir, au détriment de soi et des autres. Il n'y a pas que les usagers de produits toxiques tels que le tabac, l'alcool ou les drogues qui sont dépendants. Il y a également les accros aux médicaments, au travail, au jeu, à la télévision ou encore aux multimédias !


L
a sophrologie ramène progressivement à sa propre autonomie. Plonger dans nos émotions permet de s'accepter, de se redonner confiance, de reconnaître sa possibilité de changement. La sophrologie apporte un ensemble de techniques éprouvées qui permettent d'aider progressivement les intéressés à se prendre en charge avec le soutien de leur entourage.



 LE TABAC 

Principes très importants :
Le traitement du tabagisme est très difficile. Le tabac est une drogue, et le fumeur est un drogué.
Le fumeur très motivé s'arrête tout seul, celui qui ne l'est pas a besoin d'une aide, car il voudrait bien s'arrêter, mais une partie de lui le refuse.

Les causes du tabagisme sont multiples : les fumeurs de groupe, le plaisir que l'on éprouve de fumer, la cigarette systématique après le repas ou le café , certains états psychologiques, l'envie de compenser un manque etc...

Il faut que le fumeur trouve une vraie motivation.
La peur de la maladie ou de la mort ne suffit parfois pas à motiver l'arrêt (Les réactions aux spots publicitaires le démontrent).
Le fumeur doit trouver une ou deux activités de remplacement l'aidant à lutter contre le stress, l'angoisse et tous les inconvénients de l'arrêt d'une drogue.
Le sevrage doit être total, brutal le plus souvent. L'arrêt progressif, peut entrainer des récidives précoces.

Raisons pour lesquelles on continue de fumer
Les dépendances physiques et psychiques, la pression du groupe, les peurs (nervosité, insomnie, prise de poids)
la dépendance du plaisir engendrée par la nicotine qui stimule la production dans le cerveau d'hormones de plaisir. etc...

Comment peut-on arrêter de fumer?
La première priorité est la consultation médicale à l'aide de moyens allopathiques (patches, chewing-gum, sprays) et bien d'autres moyens proposés par les associations (ex : prévention, écoute) Mais cela ne suffit pas toujours.
Que faire de la dépendance psychique ? La résistance psychique est souvent la première barrière à franchir. A cet effet, la sophrologie offre des techniques simples très efficaces. Elle éveille la respiration, la conscience du corps et celle d'exister. Elle calme les angoisses, et augmente ainsi le bien-être général
On peut constater que des personnes pratiquant la sophrologie pour gérer le stress, ont spontanémment arrêter de fumer ou de boire.


 L’ALCOOLISME

Ici également, la motivation profonde du candidat au sevrage est importante. 

Le soutien de l’entourage est toujours bénéfique, ainsi que l'ouverture aux possibilités thérapeutiques offertes par la sophrologie.

Il est aussi nécessaire d’effacer un certain nombre d’idées fausses, tel que le caractère inéluctable de la dépendance alcoolique et decomprendre les mécanismes de la dépendance. Il s’agit d’éviter les rechutes et de retrouver confiance et joie de vivre.
 


LES DROGUES

Chacun connaît le cycle infernal auquel est soumise la personne dépendante. La sophrologie bénéficie d’une expérience intéressante dans ce domaine, elle apporte une aide efficace à tout traitement entrepris et permet en particulier de consolider la motivation et la confiance pour un sevrage définitif.